Véritable question de santé publique, la perte d’autonomie, l’incapacité est aujourd’hui devenue une nouvelle réalité sociale.

Un Français sur trois affirme avoir dans son entourage une personne en situation de dépendance. A ses côtés, agit souvent et régulièrement un aidant qui l’assiste dans les actes de la vie quotidienne car cette personne ne peut plus vivre en totale autonomie du fait d’un handicap, de son âge avancé, d’une maladie ou d’un accident.

Tabous, manque de repères des aidants, complexité des systèmes d’accompagnement…la population concernée par la perte d’autonomie est fragilisée..

Avec l’évolution démographique, des conditions difficiles pour les aidants, l’explosion des coûts directs et indirects liés à la dépendance et la fragilisation du lien social, la perte d’autonomie va concerner de plus en plus de Français, qu’ils soient aidés ou aidants.

Acteur majeur de l’économie sociale et assureur mutualiste, le groupe Macif s’est engagé depuis 2002 sur la problématique de la situation d’aidants de personnes en perte d’autonomie et/ou dépendantes. Le premier pas de la Macif sur la question a été une offre aux personnes en perte d’autonomie, composée d’une aide financière, de prestations de services pour répondre à leurs besoins et d’un site Internet d’informations : www.aveclesaidants.fr enrichi d’un forum d’échanges pour les aidants.

En travaillant sur le sujet, le groupe Macif a pris conscience des difficultés auxquelles était confrontée la population des aidants. Peu reconnues, ces personnes ne sont pas suffisamment accompagnées pour faire face à ce qu’elles vivent au quotidien. Voire même, certains aidants s’ignorent. Parce que leur engagement est filial, amoureux, parental ou amical, certains aidants n’imaginent pas que cela relève d’une identité particulière et que cela justifie d’en faire état. De ce fait, ils ne bénéficient pas des appuis matériels et humains dont ils pourraient disposer. Fragilisés par leur situation, les aidants ont pourtant besoin d’un soutien financier, mais aussi moral et psychologique, d’information et de formation, et bien sûr, de moyens qui leur permettront de s’accorder du répit.

Fidèle à ses valeurs de solidarité, d’innovation et de confiance, le groupe Macif entend aujourd’hui faire figure d’éclaireur sur cet enjeu de société, qui n’est pas traité à la hauteur de ce qu’il mérite. D’autre part, le groupe Macif attache une forte importance à la création de plus-value sociale à l’égard de ses sociétaires et participe ainsi à la transformation de la société. Ce la se traduit dans trois domaines principaux :

– La responsabilité économique avec l’ affirmation de la nécessité d’associer les acteurs sociaux aux décisions pour orienter l’économie vers le développement humain plutôt que vers la financiarisation
– La solidarité sociale, au travers d’une nouvelle articulation entre solidarité et responsabilité
– Le développement durable, en particulier consommation solidaire, éthique, responsable.

Dans ce cadre, la Macif a lancé le programme aidants&aidés afin de militer aux côtés de partenaires et d’intervenants issus notamment du monde médical, social et associatif pour passer de la réflexion à l’action.

En mettant un coup de projecteur sur la problématique des aidants, la Macif entend réveiller les consciences et participer activement à la mobilisation des pouvoirs publics, des médias et du grand public sur la nécessité d’agir et de relever les défis sociétaux et financiers liés à la perte d’autonomie.