Les douleurs liées à l’arthrose n’incitent pas au mouvement. S’il est incontournable de se mettre au repos en cas de douleur aigue, la reprise du mouvement est primordial dès que possible pour éviter l’aggravation des douleurs voir même l’ankylose.

Pratiquer de l’activité physique fait partie intégrante de la prise en charge de l’arthrose et peut contribuer à conserver son autonomie voir même réduire les douleurs. Pour ce faire, il est nécessaire de pratiquer avec douceur des exercices spécifiques d’assouplissement articulaire et de renforcement musculaire de l’articulation concernée. La règle étant de s’exercer progressivement et à faible intensité.

La persistance de douleurs éventuelles plus d’une heure après la fin des exercices étant signe d’une intensité inadaptée. Dans un choix plus global d’une activité physique, citons la gymnastique aquatique, la natation, la gymnastique douce, la marche, la bicyclette… qui sont des pratiques majoritairement sans chocs violents. Le critère de choix primordial restant le plaisir !

Et pour finir, n’oublions pas les recommandations de l’OMS qui préconisent 30 minutes de marche quotidienne et 2 séances de stimulation musculaire par semaine et servent de référence pour établir la quantité d’activité à fournir.