_AAA6460-def1-cmjn © Gerhard Linnekogel - Eyesee

 

La dépendance d’un proche et votre rôle d’aidant changent votre vie  et impactent jusqu’à votre vie professionnelle. Il est en effet compliqué de concilier vie professionnelle et l’accompagnement d’un proche dépendant.

Le rôle de votre employeur

Sachez que l’entreprise a un rôle à jouer dans l’accompagnement de ses salariés et que l’échange est recommandé.

Il ne faut pas hésiter à se rapprocher du service des ressources humaines afin d’aborder les possibilités d’aménagement de votre temps ou de vos modalités de travail comme :

  •  la flexibilité des horaires ou temps partiel, horaires individualisés ;
  •  le télétravail ;
  •  la mise en place d’un crédit temps ou crédit d’heures annuelles ;
  •  le congé de soutien familial et le congé de solidarité familiale ;
  •  la mobilité interne vers un type de poste aux horaires mieux adaptés…

Certains employeurs ont mis en place des dispositifs d’aide spécifiques : aide d’un travailleur social,…

 La médecine du travail, un allié précieux

Il est important d’anticiper les  répercussions par un dialogue avec votre employeur mais aussi avec la médecine du travail. La médecine du travail est  un relais parmi d’autres mais son rôle est essentiel dans le parcours du salarié aidant. Il conseille aussi bien l’employeur que son personnel. Le bon état de santé général est important pour assurer votre  présence auprès de votre proche dépendant.

Ces échanges facilitent votre communication sur les contraintes et les difficultés dans votre rôle d’aidant ce qui permet de trouver des solutions adéquates.

 Les bienfaits du maintien de l’activité

L’OMS (Organisation Mondiale Santé) précise qu’être en bonne santé, c’est être bien physiquement, psychologiquement et socialement. La santé aurait donc aussi une dimension sociale. Conserver son activité professionnelle pour un aidant est essentiel : financièrement mais aussi socialement. L’activité professionnelle participe au processus de reconnaissance sociale et apporte à l’aidant un équilibre sans lequel “tenir le coup” est très difficile.

N’hésitez pas à vous manifester dans votre entreprise, sortez de votre pudeur même s’il n’est jamais facile d’amener sa vie privée au sein de son entreprise ceci évitera un impact sur votre engagement au travail comme la nécessité de s’arrêter (maladie, démission ou inaptitude médicale…)

 

Publié le 11/12/2015

Réalisé par les travailleurs sociaux d’IMA

logo IMA_