_AAA6836-def1-cmjn © Gerhard Linnekogel - Eyesee

Qu’est-ce que vieillir ?

Au-delà de l’enraidissement du corps physique, le vieillissement se manifeste par des déficits sensitifs progressifs, touchant en particulier la vue et l’audition. Cela va générer des difficultés à se concentrer, ce qui contribuera aux troubles de la mémoire. Au niveau cognitif, le raisonnement, le débit et la fluidité du langage sont touchés. On observe une baisse de l’activité cérébrale liée au ralentissement du transfert d’information, un manque de flexibilité, des difficultés d’adaptation aux nouvelles situations. Avec le vieillissement, toutes nos mémoires (car il en existe plusieurs) ne sont pas touchées de la même manière. La mémoire épisodique (celle des souvenirs personnels ou autobiographiques) et la mémoire de travail qui permet de conserver en mémoire quelques données tout en les analysants, sont les plus fragiles.

Perdre la tête ou perdre ses facultés mentales, c’est-à-dire ?

Connaître des troubles de mémoires, se perdre même en terrain connu, oublier des noms ou des visages, ne plus raisonner de la même façon, est-dû au vieillissement ? On a pensé longtemps que les démences étaient une amplification du vieillissement normal alors que ce sont bel et bien des maladies du cerveau avec des lésions caractéristiques. On distingue aujourd’hui le vieillissement normal du vieillissement pathologique.   Malgré les phénomènes de vieillissement, la flexibilité cérébrale est toujours présente. On peut améliorer les capacités cognitives ou retarder le déclin cognitif par des exercices d’entrainement de la mémoire en favorisant un encodage plus profond (meilleur apprentissage) et facilitant le rappel (en donnant des indices ou des stratégies) disent les psychologues.   On peut donc continuer à apprendre à tout âge mais il faut le faire à son rythme. Des activités ludiques enrichissantes peuvent permettre de se maintenir et de s’entraîner autant au niveau physique que cognitif. Certains jeux vidéo (les serious game) ont été développés pour stimuler les capacités cognitives des personnes souffrant de troubles légers. Une expérience théâtrale réalisée avec des personnes souffrant de troubles légers dans un groupe de personnes sans troubles, a permis de montrer l’efficacité de cette prise en charge stimulante au niveau cognitif, émotionnel et physique.

Ainsi il est possible de bien vieillir.

Pour cela il est recommandé de continuer à faire des activités, à avoir des projets. Soyez positif. Entrainez-vous, jouez, amusez-vous, partez en ballade, en excursion, allez danser, découvrez les stages linguistiques… Il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir, pour continuer à apprendre et à faire travailler tous les « muscles » du corps et de la tête, en douceur et à votre rythme.

 Les ergothérapeutes d’IMA

  logo IMA_   http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-societe/vieillissement-quand-l-age-fait-perdre-la-tete http://www.themavision.fr/jcms/rw_372411/jeux-video-et-serious-games-font-leurs-preuves-pour-stimuler-le-cerveau-des-seniors http://www.azagame.fr/interview-du-professeur-philippe-robert-du-chu-de-nice/ http://www.psychologie.parisdescartes.fr/Actualites/Archives/Theatre-et-Memoire