aaa7131_cmjn

copyright

Un de vos proches ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant manuel, surtout sur de longues distances : sorties en ville, courses dans les magasins, promenades périurbaine ou à la campagne.

Vous la poussez et c’est vite le parcours du combattant sur les petits chemins en terre et même en ville : ce qui parait plat à l’œil nu se révèle difficile en situation : dévers, ressauts, pentes …

Votre proche n’est pas en mesure d’utiliser lui-même une motorisation qui serait ajoutée à son fauteuil manuel pour diverses raisons. Alors que faire ? Se passer de sorties ? S’épuiser ?

 

Il existe des kits de propulsion pour fauteuil roulant manuel. Ce sont des motorisations légères et démontables qui s’installent sur les fauteuils roulants manuels, même les fauteuils confort ou de positionnement. Certains sont prévus pour permettre à la personne elle-même de manipuler son fauteuil, soit sur les mains courantes, soit à l’aide d’un petit jostick fixé près de l’accoudoirs.

Ce kit existe aussi pour les accompagnateurs, qui marchent derrière le fauteuil. Ils n’auront plus à le pousser, juste à le suivre et le contrôler.

 

Il existe sur le marché une petite dizaine de modèles différents, à des prix très variables. Certains modèles sont prévus pour les fauteuil roulants de leur marque, d’autres s’installent sur la plupart des marques et même sur des fauteuils de confort ou de positionnement, lourds et volumineux.

 

Faites votre choix en fonction de vos critères personnels et de vos besoins : marque et modèle du fauteuil, poids, mode de vie, coût et prise en charge.

Rapprochez vous de revendeurs médicaux (plusieurs si possible), soumettez-leur votre demande et surtout faites des essais, en situation réelle ou proche afin de vous faire votre propre opinion sur la facilité de montage et démontage du système, sur l’utilisation dans différents lieux et contexte comme : dévers, campagne, pente et surtout tester la descente. Certains permettent de franchir des pentes jusqu’à 20%. Mais ils ne sont pas tous munis de freins électromagnétiques, il faut alors rester très attentif dans les descentes pour bien contrôler le fauteuil.

 

Les tarifs vont de 600 € à 4.000 € TTC sans rembousement LPPR (sécurité sociale). Quelques modèles peuvent être partiellement pris en charge par la sécurité sociale sur la base de 2.187,03€, sur prescription médicale. Ces modèles coûtent entre 3.500 et 6.000 €. Vous pouvez aussi solliciter votre mutuelle santé ou  d’autres plan de financement, comme l’APA ou la MDPH. Celle-ci prend parfois en charge cette motorisation en tant qu’accessoire du fauteuil roulant.

 

Sur le même thème :

Comment se rendre à l’école pour un enfant handicapé ?

AAH : allocation aux adultes handicapés

 

Publié le 13/03/2017

 

Les ergothérapeutes de

IMA logo