Quand une personne dépendante, de par son âge, une maladie, un handicap,… ne désire plus ou ne peut plus vivre chez elle seule l’accueil familial est une solution située à mi-chemin entre le fait de rester à domicile et l’hébergement en établissement.

Principe

L’accueil familial permet à une personne dépendante d’être accompagnée quotidiennement au domicile d’un accueillant familial agréé et contrôlé par le Conseil Général, en contrepartie d’un salaire, d’un loyer et de remboursements de frais.

Les accueils ne sont pas toujours permanents : ils peuvent être temporaires, de jour ou de nuit,…

La personne est accueillie en chambre individuelle, et parfois dans un logement indépendant.

Ce sont les services médico-sociaux des Conseil Généraux qui délivrent les agréments aux accueillants, partant de critères telles que les conditions matérielles de l’accueil, l’aptitude à prendre en charge une personne handicapée ou âgée,…

Un contrat d’accueil faisant état des conditions de cet accueil, des droits et obligations,…est conclu entre la personne agréée et la personne accueillie ou son représentant légal.

Rémunération

La personne hébergée est considérée comme l’employeur de l’accueillant et procède ainsi à sa rémunération selon les éléments suivants : une rémunération journalière des services rendus, ainsi qu’une indemnité de congé calculée conformément aux dispositions du Code du travail, une indemnité représentative des frais d’entretien courant de la personne accueillie, une indemnité représentative de mise à disposition de la ou des pièces réservées à la personne accueillie.

Avantages pour la personne accueillie

L’accueil familial présente des avantages tant pour l’accueillant familial que pour la personne accueillie. Pour cette dernière, l’intérêt principal est de pouvoir vivre au quotidien dans un environnement familial chaleureux.

Sur le plan administratif, notons que la personne accueillie a la possibilité d’obtenir l’Allocation Logement à caractère Social (ALS) ou de l’Aide Personnalisée au Logement (APL), mais aussi l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ou la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) selon sa situation.

L’aide sociale peut être sollicitée en cas de ressources insuffisantes.

Pour en savoir plus…

Contactez le CLIC Centre Local d’Information et de Coordination (personnes âgées)
http://clic-info.personnes-agees.gouv.fr/clic/construirePageLogin.do

mais aussi le Conseil Général de votre département

Et enfin, sur la question de la rémunération des accueillants:
http://vosdroits.service-public.fr/F253.xhtml#N10116

Les travailleurs sociaux de