_AAA6876-def1-cmjn

copyright

 

Qu’est-ce que la domotique ?

La domotique est un mot qui vient du latin Domus (maison) et de Informatique. C’est l’ensemble des techniques visant à intégrer à l’habitat tous les automatismes en matière de sécurité, de gestion de l’énergie, de communication.

La domotique vise à apporter des solutions techniques pour répondre aux besoins de confort (gestion d’énergie, optimisation de l’éclairage et du chauffage), de sécurité (alarme) et de communication (commandes à distance, signaux visuels ou sonores) que l’on peut retrouver dans les habitats de manière générale : maisons, hôtels, lieux publics.

Les termes “habitat intelligent” ou “maison communicante“, sont souvent plus explicites.

La Domotique apporte tout d’abord un confort domestique, mais aussi une aide à la protection des biens et des personnes, et enfin une meilleure autonomie pour les personnes en situation de handicap.

 

Le confort domestique

Il s’améliore au cours des années et des siècles. Nous sommes passés des lessives à la rivière puis au lavoir…. au lave-linge électronique, et au lave-linge séche-linge.

Aujourd’hui, il est possible de mettre en route ce lave-linge à heure prédéterminée, mais aussi, à distance si le tambour de ce lave-linge a été rempli en prévision, bien évidemment. Il est chose courante d’ouvrir son portail ou sa porte de garage depuis sa voiture à l’aide d’une télécommande.

Et que pourrions-nous faire encore ?

Il est connu depuis quelques années déjà qu’il est possible d’ouvrir et de fermer ses volets roulants  à l’aide d’une simple pression sur un interrupteur logé à côté du volet. Il est moins connu que même des volets battants peuvent s’automatiser. Une télécommande qui centralise tous les volets, peut les ouvrir et les fermer simultanément, si on le souhaite.

Il est aussi possible de programmer la montée de volets chaque jour à une certaine heure, tous ensemble ou à heures différentes, de les actionner à distance (depuis notre lieu de travail du fait d’un orage imprévu par exemple ou pour simuler une présence par peur de mauvaises visites), ceci à l’aide de notre téléphone portable ou d’un ordinateur de bureau.

A distance, on peut faire face à des situations particulières prévues ou non.

Si un des enfants a oublié sa clef, le parent peut actionner l’ouverture à distance du domicile à l’aide de son smartphone tout en désactivant l’alarme.
Un livreur doit venir dans la journée. Il est possible de lui donner accès à une partie de la maison pour qu’il dépose son colis après communication avec lui.

En fait, tout ce qui se commande avec un interrupteur ou une poignée peut être automatisé et même piloté à partir d’un poste fixe, ou à distance via une télécommande, un ordinateur, un téléphone.

On peut actionner à distance les différents récepteurs dans la maison grâce aux technologies infra-rouge et même à l’extérieur (à travers les murs) grâce aux ondes radio. La commande est passée à l’aide d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur, pour actionner différents récepteurs : volets, stores, fenêtres, lumières, appareils électriques, chauffage, etc….

 

Ce confort domestique peut permettre aussi les économies d’énergie

Il est toutefois nécessaire de définir les scénarios de programmation ; c’est-à-dire de déterminer les besoins, en fonction de vos heures de réveil, de départ au travail, de retour, de coucher, etc… à quel moment les volets doivent être programmés pour s’ouvrir ou se fermer, quand le chauffage peut tourner au ralenti (exemple pendant votre absence) puis se déclencher de nouveau (autre exemple 15 minutes avant votre retour).

Ces systèmes de régulation permettent de maitriser la consommation d’énergie, d’électricité, de gérer le chauffage et la production d’eau chaude. Au jardin l’arrosage peut devenir automatique et même un détecteur crépusculaire peut se mettre en route à la tombée de la nuit, offrant un léger éclairage à vos fleurs et au cheminement vers la maison jusqu’à votre retour. Des détecteurs de présence permettent d’allumer et d’éteindre chaque pièce en fonction des besoins. Même les bras encombrés, vous pouvez circuler sans crainte.

A n’importe quel moment, vous pouvez reprendre la main sur les programmations automatiques, si vous rentrez plus tôt ou pour mettre une jolie musique.

 

La protection des personnes et des biens

La domotique apporte un soutien important au niveau de la protection des personnes. Une personne âgée ou dépendante, qui vit seule, peut être reliée très rapidement à un prestataire extérieur en cas de chute ou de malaise, à l’aide d’une téléalarme ou d’une sonnette connectée chez un proche. Des détecteurs de gaz ou de fumée permettent d’assurer la sécurité en prévenant les habitants mais aussi un prestataire extérieur, si cela est prévu.

Au niveau de la protection de la maison, des alarmes ou des détecteurs de présence sont actionnées en cas de visiteurs non désirés. Vous pouvez aussi créer l’illusion d’une présence en actionnant à distance les lumières, les volets.

Certains systèmes facilitent la surveillance des enfants (caméra par exemple), ou signalent les risques de pannes, prévenant les risques d’inondations ou les coupures de courant.

Au niveau de la sécurité, la domotique peut simuler une présence en actionnant, lumière, volets, arrosage comme si vous étiez chez vous. Elle peut alerter aussi en cas d’intrusion, de pannes, de danger. Elle pourra soit réguler elle-même le problème, soit alerter un prestataire extérieur pour qu’il intervienne.

D’autre part, vous pourrez surveiller et superviser vous-même à distance ce qui se passe dans votre habitation.

 

L’amélioration de l’autonomie pour une personne handicapée ou âgée 

 Avec quelques  produits grand public, parfois très simples, une personne retrouve une part d’autonomie et de liberté : par exemple l’ampoule détecteur de présence qui remplace une ampoule classique est peu onéreuse. Elle s’allume au passage d’un humain dont les bras sont occupés par deux cannes ou par le transport d’un objet. Cela sécurise le déplacement.

Une prise télécommandée branchée sur n’importe quelle prise murale de votre appartement permet d’actionner la mise en marche et l’arrêt de l’appareil électrique qui est branché dessus, à distance dans la pièce, à l’aide d’une télécommande. La même télécommande actionne plusieurs prises électriques dans cette même pièce et peut permettre d’allumer ou éteindre plusieurs lampes, de mettre en route un grille-pain, une radio etc… depuis votre fauteuil.

La télécommande universelle qui permet de regrouper plusieurs télécommandes de la maison avec des touches plus grosses ou plus visuelles,  peut permettre d’avoir accès à quelques fonctions ciblées, les principales (allumer, éteindre la télévision, monter et descendre le son, changer les chaines, utiliser la lumière ou le volet de la pièce) sans demander d’aide constamment à l’aidant, tout en permettant de diminuer le coût cognitif et physique d’utilisation de plusieurs télécommandes différentes.

Des systèmes plus perfectionnés peuvent s’adapter à votre mode de vie avec des scénarios prédéterminés. Le matin au lever, à 8h par exemple en semaine et 9h le week-end, le volet se lève doucement ou la lumière se met en route, avant que le réveil ne sonne ou que la radio ne s’allume, puis que la cafetière ou la bouilloire ne se mette en route.

Pour les personnes handicapées un système de commande d’environnement avec un capteur adapté à leurs capacités peuvent leur permettre de répondre au téléphone, d’allumer la télévision, d’allumer, de baisser le chauffage, d’appeler leur aide à domicile ou l’aidant qui est dans la pièce d’à côté.

Ce capteur a diverses formes, textures. Il peut s’actionner à la voix, au mouvement d’un seul geste parfois, comme de tourner la tête ou de lever un doigt.

 

 

Quelle aide pour le proche aidant une personne handicapée ?

En permettant à la personne aidée d’être un peu plus autonome, elle soulage l’aidant. Ouvrir soi-même son volet, éteindre sa lumière ou décrocher son téléphone à distance, tous ces gestes demandent peu de temps mais se renouvellent fréquemment au cours d’une journée et de manière éparpillée, sollicitant l’aidant de manière quasi constante.

L’aidé lui, peut retrouver une certaine forme de liberté et de dignité.

La domotique simplifie la vie, redonne de l’autonomie à la personne aidée et permet à l’aidant d’avoir plus de temps et d’énergie pour lui-même et donc plus de disponibilité au final avec la personne aidée.

 

 Les ergothérapeutes de

logo IMA_