La naissance d’un enfant bouleverse nécessairement la vie de famille. Les parents se trouvent obligés de réorganiser leurs habitudes de vie, leur environnement…pour lui faire une place.

Mais que se passe t’il lorsque cet enfant n’est « pas comme les autres »? Lorsqu’on lui détecte un handicap ? Comment la famille réussit-elle à faire face et à réorganiser son quotidien pour y intégrer la différence ?

Vous trouverez à travers ce dossier quelques  réponses à ces interrogations.

 

Se faire aider au quotidien

 

Pour alléger votre emploi du temps et vous octroyer quelques heures de temps libre,  sachez que vous pouvez vous faire aider dans vos taches quotidienne en faisant intervenir une aide à domicile pour : le ménage, la cuisine, les courses, les démarches administratives,…

Pour ce faire vous pouvez passer par une association de service d’aide à domicile, ou employer vous-même quelqu’un.

 

Pour en savoir plus à ce sujet je vous invite à consulter les liens suivants :

http://aveclesaidants.staging.colorz.fr/aides/les-modes-dintervention-a-domicile/

http://www.una.fr/

http://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne/annuaire-des-organismes-services-a-la-personne

 

A noter que le Chèque Emploi Service Universel  (CESU) a été créé pour faciliter les démarches pour l’emploi d’une personne à domicile 

Il se présente sous deux formes :

– le Cesu « déclaratif » qui permet au particulier employeur de déclarer la rémunération se son salarié sur internet ou via un volet social

– le Cesu « préfinancé » qui est un titre de paiement à un montant prédéfini. Il est financé tout ou partie par une entreprise, un comité d’entreprise, une mutuelle…, permettant de rémunérer son salarié.

N’hésitez pas à consultez le lien suivant : http://www.cesu.urssaf.fr/cesweb/home.jsp

 

Ces aides ont évidemment un coût, mais pour vous aider à y faire face vous pouvez demander l’AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé) et/ou la PCH* (Prestation de Compensation du Handicap) auprès de la MDPH.

* La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut être cumulée avec l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) de base mais pas avec un complément. Les parents ont un droit d’option entre AEEH de base + complément ou AEEH de base + PCH.    

 

La Caisse d’Allocation familiale (CAF) ou la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) peuvent aussi vous aider à assumer une partie de ces dépenses. Adressez-vous aux assistants sociaux de ces services pour étudier vos droits.

 

 

 Les aides techniques

 

Pour faciliter le quotidien de votre enfant en situation de handicap, il peut être utile de se procurer des accessoires pratiques, appelées couramment aides techniques.

Elles sont nombreuses et peuvent concerner tous les aspects de la vie quotidienne : les repas, la toilette, les déplacements, le sommeil, la communication…

Le site Lou Hibou Caillou, créé par la maman d’une petite fille infirme motrice cérébral, propose des produits conçus par cette maman, mais aussi des produits « d’ailleurs » à la fois fonctionnels, ergonomiques et esthétiques (colorés et gais pour les rendre plus attrayant pour les enfants) : http://www.louhiboucaillou.com/

Voici quelques exemples de produits:

 

– l’assiette antidérapante: conçue avec une légère pente et des angles qui facilitent la prise de la nourriture dans la cuillère ou la fourchette :

assiette antiderapante
– la cuillère ergonomique: la tête de la cuillère se règle dans les 3 dimensions pour s’adapter aux mouvements de votre enfant :

Cuiller ergo
– le support antidérapant pour verre, yaourt, compotes…

Support verre
– le plaid avec une poche pour glisser les mains et des liens pour le fixer aux montants du fauteuil ou de la poussette :

Plaid

 

 

Enfin, pour vous aider à trouver le matériel adapté à votre situation et à vos habitudes de vie nous vous invitons à vous rapprocher d’un ergothérapeute. Ce professionnel du secteur paramédical vise à compenser la limitation d’activité ou une restriction de participation à la vie quotidienne au moyen de la rééducation et de la réadaptation afin de favoriser la réinsertion familiale, sociale, scolaire…  Il pourra vous conseiller, vous proposer des solutions techniques  nécessaires à votre enfant, qui lui permettront d’acquérir un maximum d’autonomie et qui pourront par la même occasion vous soulager, en tant qu’aidant, dans votre quotidien.

Ces séances d’ergothérapie peuvent être prises en charge par la MDPH via l’AEEH.

Pour en savoir plus vous pouvez aussi consulter les liens suivants : http://www.synfel-ergolib.fr/

http://www.anfe.fr/

 

Le financement de ces aides techniques peut se faire dans le cadre d’une demande de complément d’AEEH ou de PCH. Pour vous accompagner dans ces démarches, vous pouvez vous rapprocher de l’assistant social de la MDPH.

Vous pouvez également vous adresser à la CAF ou à la CPAM au titre des aides financières individuelles, aux services sociaux de votre mairie, à votre comité d’entreprise, à des associations ou fondations, etc…

 

logo IMA_

Publié le 01/04/2016