Une aide personnalisée en fonction du projet de vie

Cette prestation est destinée à couvrir les aides : humaines, techniques, liées au logement, liées au véhicule et aux surcoûts de transport, spécifiques ou exceptionnelles ainsi que les aides animalières des personnes handicapées.

Les conditions pour en bénéficier :

 

Les adultes :

  • Les dépenses visées dans le plan personnalisé de compensation sont prises en charge à 100% de leur tarif si les ressources annuelles de la personne handicapée sont inférieures ou égales à 26 473,96 € par an. Au-delà,  l’aide sera versée à 80%.
  • Présenter une difficulté absolue pour la réalisation d’une activité ou une difficulté grave pour la réalisation d’au moins deux activités (les difficultés devant être définitives ou d’un durée d’au moins un an).
  • Résider de façon stable et régulière sur le territoire national (les cas de séjours de plus de trois mois à l’étranger sont encadrés par des mesures spécifiques)
  • Souffrir d’un handicap qui génère une invalidité permanente supérieure ou égale à 80%
  • L’âge limite pour demander la PCH est fixé à 60 ans.

Condition spécifique aux ressortissants de nationalité étrangère

  • Les personnes de nationalité étrangère, à l’exception des ressortissants des Etats membres de la Communauté européenne ou de l’Espace économique européen, doivent en outre détenir une carte de résident, ou un titre de séjour, conforme à la législation relative aux conditions d’entrée et de séjour des étrangers en France.

Les montants de l’aide :

  • 100 % des tarifs et montants dans les limites par type d’aide, si les ressources de la personne handicapée sont inférieures ou égales à 26 473.96 € ; 80 % des tarifs et montants dans les limites par type d’aide, si les ressources de la personne handicapée sont supérieures à ce plafond de 26 473.96 €.

Certaines dispositions relatives à la prestation de compensation sont modifiées:Lorsque son état nécessite à la fois une aide totale pour la plupart des actes essentiels de la vie et une présence constante ou quasi constante due à un besoin de soins ou d’aide pour les gestes de la vie quotidienne, la personne handicapée peut utiliser la prestation de compensation pour salarier son conjoint, son concubin, la personne avec laquelle elle a conclu un Pacte civil de solidarité ou un obligé alimentaire du premier degré. La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut être cumulée avec l’Allocation Adulte Handicapé (AAH), la majoration pour la vie autonome ou le complément de ressources.  

Les adolescents et enfants :

  L’enfant ou adolescent handicapé peut bénéficier de la PCH dès lors qu’il répond aux critères d’attribution de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH).   Il est donc possible de cumuler la PCH et l’AEEH. La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut être cumulée avec l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) de base mais pas avec un complément. Les parents ont un droit d’option entre AEEH de base + complément ou AEEH de base + PCH.    

Les séniors :

Toute personne qui a obtenu le bénéfice de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) avant 60 ans et qui remplit les conditions d’ouverture de droit à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) peut choisir, lorsqu’elle atteint cet âge, entre bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ou de l’APA.

A qui s’adresser :

Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

Pour plus d’information

Service Public

 

Mise à jour : Juillet 2015

Les travailleurs sociaux d’IMA

logo IMA_