_AAA3394-def1-cmjn © Gerhard Linnekogel - Eyesee

Dans le cadre de son engagement aux côtés des aidants, le Groupe Macif lance une enquête sur les différentes manières de concilier la vie d’aidant et la vie professionnelle.

Pour répondre au questionnaire, cliquez ici : Enquête Conciliation vie d’aidant – vie professionnelle

Quelques chiffres

En 2008, 8,3 millions de personnes se déclaraient « aidantes » en France, dont 47 % exerçaient une activité professionnelle¹ . Selon le baromètre « le regard des Français sur les Aidants »², 69% des aidants déclarent ne pas être suffisamment reconnus par la société. Perçus comme de simples ressources palliatives par les pouvoirs publics (37%) et le système de santé (34%)², les aidants sont trop souvent ignorés dans les débats qui concernent la perte d’autonomie, y compris au sein de l’entreprise.

En 2013, le groupe Macif, en partenariat avec la Ligne des droits de l’Homme, a ouvert le débat sur le thème de la conciliation vie d’aidant/vie professionnelle. A partir d’une série d’entretiens réalisés en face à face, cette étude mettait en lumière les différentes pratiques existantes au sein des entreprises sur la problématique des salariés aidants :

« Etre aidant et travailler sans être discriminé - Etat des lieux : les pratiques des entreprises »

Pour aller plus loin…

La conciliation entre la vie professionnelle et le rôle d’aidant s’avère délicate et complexe. Les employeurs trop souvent redoutent une perte d’investissement professionnel des salariés aidants. En l’absence de dispositif juridique dédié et suffisant pour prendre en charge ce phénomène social, les entreprises mènent des politiques bien différentes auprès de ces salariés.

Dans la continuité de ce projet, l’enquête « Conciliation vie d’aidant - vie professionnelle» s’inscrit dans un processus de moyen terme qui vise à aider les entreprises à mieux accompagner leurs salariés aidants en mettant en place des solutions adaptées pour permettre leur maintien dans l’emploi et améliorer leur quotidien et celui de leur proche.

Son objectif immédiat et spécifique est plus modeste, mais constitue un préalable indispensable : il s’agit d’identifier les besoins des aidants exerçant une activité professionnelle ainsi que les moyens qu’ils utilisent pour essayer de concilier travail et aide.

Réalisée en partenariat avec les chercheurs de la Fondation de l’Université Paris-Descartes, ses premiers résultats seront communiqués au cours de l’année 2015.

Pour répondre au questionnaire, cliquez ici : Enquête Conciliation vie d’aidant – vie professionnelle

 

[1] DREES, enquête Handicap-Santé-aidants, 2008.

[2] Baromètre « le regard des Français sur les Aidants » réalisé par Senior Strategic en collaboration avec l’UNA, auprès de 1 513 personnes représentatives de la population Française âgées de 18 à 79 ans, du 16 au 19 août 2014 par téléphone.